rémi anicotte, Phd de l'inalco,

consultant et facilitateur en Chine

Visites-conférences en français

Immersion culturelle au travers de promenades-conférences en français. Plus que de simples visites guidées, ce sont des mises en contexte historique et culturelle.

Des visites privées de dix personnes au maximum, pour des sociétés, familles, ou groupes d'amis.

Et aussi, des dates ouvertes aux inscriptions individuelles, douze à quinze participants au maximum par visite.

 

Pour une visite privée, voyez les conditions ci-dessous, et prenez contact par mail ou par WeChat, facturation possible pour des sociétés.

Les dates des visites pour les individuels en mai-juin 2021 sont listées ci-dessous aussi, les dates pour septembre-octobre sont en préparation, demandez à entrer dans le groupe WeChat "Pékin Explorateurs" pour suivre les mises à jour.

  • Pékin : la Cité interdite, de la Porte du Midi aux Six Palais de l'Ouest (environ 4km, en 3h): On passe sous la Porte du Midi (l'entrée de la Cité interdite), puis on traverse l'esplanade de la Porte de l'harmonie suprême,  on explore l'aile ouest de la Cour extérieure et les Six Palais de l'Ouest, et on finit au Jardin impérial, à la recherche de la vie quotidienne des hommes et des femmes qui peuplaient la Cité interdite à l'époque de la dynastie Qing (1644-1911). Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 3000 entrées incluses (départ au choix à 9h00 ou à 13h30, à la Porte Donghuamen), réservations 10 jours avant. Visite pour des individuels le samedi 29 mai 2021: départ à 13h30 de la Porte Donghuamen, RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, entrées incluses, inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Pékin : la Cité interdite, l'axe central (environ 4km, en 3h): Sur la stèle à l'extérieur de la Porte droite du Palais, on observe les six écritures de l'Empire Mandchou, on monte sur la Porte du Midi (l'entrée de la Cité interdite), puis on parcourt la partie centrale monumentale du vieux palais, jusqu'au Jardin impérial. Au-delà de la découverte d'un espace architectural unique, c’est une recherche de sens, une immersion historique pour comprendre le centre du pouvoir des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911). Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 3000 entrées incluses (départ au choix à 9h00 ou à 13h30, de la Porte Tian'anmen), réservations 10 jours avant. Visite pour des individuels le samedi jj mm 2021 (en septembre ou octobre): départ à 13h30 de Tian'anmen, RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, entrées incluses, inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Pékin : la Cité interdite, de la Porte du Midi aux Six Palais de l'Est (environ 4km, en 3h): On passe sous la Porte du Midi (l'entrée de la Cité interdite), puis on longe les remparts jusqu'à la Porte Donghuamen, on observe la bibliothèque impériale, l'aire de tir à l'arc, l'opéra, puis les Six Palais de l'Est, pour finir au Jardin impérial, à la recherche de la vie quotidienne des hommes et des femmes qui peuplaient la Cité interdite à l'époque de la dynastie Qing (1644-1911). Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 3000 entrées incluses (départ au choix à 9h00 ou à 13h30, de la Porte Donghuamen), réservations 10 jours avant. Visite pour des individuels le samedi jj mm 2021 (en septembre ou octobre): départ à 13h30 de la Porte Donghuamen, RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, entrées incluses, inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Pékin : le Palais d'été Yiheyuan (environ 8km, en 4 heures): Exploration d'un lieu de villégiature de la famille impériale depuis sa création par l'empereur Qianlong au 18e siècle, une expérience esthétique enracinée dans la tradition paysagiste chinoise et l'évocation onirique de récits littéraires. Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 3000 entrées incluses, départ de la porte ouest de Yiheyuan à 11h00, réservations 5 jours avant. Visite pour des individuels le dimanche jj mm 2021 (octobre ou novembre): départ à 11h00 de la porte ouest de Yiheyuan, RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, entrées incluses, inscriptions 10 jours avant.

  • Pékin : Le Palais Kung (environ 3 km, en 2h30): Gong Wang Fu, Prince Kung's Mansion, autant de noms pour un endroit exceptionnel, la seule résidence princière de la dynastie Qing entièrement ouverte au public. Sa construction fut commandée en 1776 par Niohuru Heshen, ministre de l'empereur Qianlong. Près d'un siècle plus tard, elle revint à Aisin Gioro Yixin, le premier prince Gong, qui fonda la diplomatie chinoise moderne en 1861. On y traverse des cours, des halls, des pavillons, et un jardin dans la plus pure tradition des Qing. On y voit des symboles de bonheur et d’abondance avec les chauves-souris et les poissons, la mangeoire des corbeaux, et autres lieux consacrés aux rites. C'est l'occasion de découvrir une esthétique, et un univers symbolique, et aussi de décrypter la politiques internationale de la Chine au cours de la période allant de l'ambassade de Macartney en 1793, jusqu’à la fin de la deuxième guerre de l’opium en 1960. Après être sortis du Palais, on prolonge la visite sur 1,5 km, jusqu'aux Tours des Tambours et des Cloches. Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 2500 entrées incluses. Visite pour des individuels le samedi 5 juin 2021: départ à 13h30 devant le site de l'ancienne Université Furen (près du métro Beihaibei), RMB 300 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, entrées incluses, inscriptions 5 jours avant.

  • Pékin : Le Temple du ciel (environ 7 km, en 3h): Exploration, en français, à la découverte du Parc du Temple du Ciel, ouvert au public en 1918, par la République de Chine. Il englobe les sites rituels construits de 1406 à 1420, en même temps que la Cité Interdite de Pékin, et les jardins aménagés dans les années 1920, puis réhabilités vers 1978. Ici s’offre un poumon vert au cœur de la ville, un lieu privilégié des dandys de la République, et des Pékinois au sortir de la Révolution culturelle. On y voit des pavillons parmi des parterre de rosiers, des tonnelles couvertes de lilas, le Palais du Jeûne et ses douves asséchées, le Service de la musique, et l’axe central rituel qui part de l’Autel dédié au Ciel, et va jusqu’au Hall des récoltes. Du XVe jusqu'à l’aube du XXe siècle, les empereurs des dynasties Ming et Qing y pratiquèrent un rite propitiatoire lors du solstice d’hiver, et aussi une cérémonie pour les récoltes lors du premier mois du calendrier traditionnel. Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 3000 entrées incluses. Visite pour des individuels le dimanche 30 mai 2021: départ à 13h30 à la porte ouest du Temple du ciel (métro Tianqiao), RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, entrées incluses, inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Pékin : Observatoire Ming et Tour des renards (environ 3 km, en 2h30): On visite l'observatoire astronomique fondé en 1442 sous la dynastie Ming, et où l'on trouve d'anciens instruments astronomiques conçus par les jésuites. C'est l'occasion de réfléchir au rôle des missionnaires jésuites dans la Chine des 17e et 18e siècle, et de saisir l'importance que l'Empire accordait au calendrier qui réglait les rites de l’État et de la société. Ensuite, on longe les vestiges des remparts sud-est de l'ancienne Ville intérieure jusqu'à la tour d'angle (dite Tour des renards), où l'on visite l'exposition permanente qui montre l'ancien système de remparts de la capitale des Ming et des Qing. De là, on peut continuer le long des remparts qui finissent à l'emplacement de l'ancienne porte Hatamen. Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 2500, entrées incluses, réservations 5 jours avant. Visite pour des individuels le dimanche 9 mai 2021: départ à 13h30 devant l'entrée de l'Observatoire Ming (métro Jianguomen), RMB 300 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, entrées incluses, inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Pékin : Légations, Qianmen, et Dashilan (environ 7km, en 4 heures): Un circuit à pied commençant par l'ancien quartier des légations étrangères fondé en 1861 à l'issue de la deuxième guerre de l'opium, et en activité pendant près de 80 ans, jusqu'à la seconde guerre mondiale. Puis, on part à la recherche de l'effervescence passée du quartier Qianmen, et des commerces de Dashilan. Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 3000, réservations 5 jours avant. Visite pour des individuels le samedi jj mm 2021 (en septembre ou octobre): départ à 13h30 de Wangfujing, RMB 300 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Pékin : Jardin Bussière et Pavillon de l'amitié franco-chinoise (environ 5h d'excursion avec 2h30 de visite, et 2h30 aller-retour du centre-ville): Le Jardin Bussière est situé dans un vallon des Collines de l'Ouest, au-delà des Collines Parfumées. En 1923, le docteur Bussière (1872-1958) y fit construire deux villas, et un fortin qui servait de dispensaire. Il a été médecin de la Légation de France, directeur de l'hôpital Saint Michel, membre du bureau de l'Université franco-chinoise fondée sous la République de Chine. En 2010, près du Jardin Bussière, les autorités locales ont édifié le Pavillon de l'amitié franco-chinoise qui met en valeur des paysages qui inspirèrent Alexis Léger (1887-1975), le secrétaire de la Légation de France de 1916 à 1921, qui devint le poète Saint-John Perse en écrivant Anabase. Visite privée de 10 personnes au plus, groupe motorisé, au départ du Jardin Bussière: RMB 3000 entrées incluses, du lundi au vendredi, d'avril à octobre.

  • Tianjin : L'histoire des concessions (environ 7 km, en 4h00): Tianjin est située à 150 km au sud-est de Pékin. On s’y rend en 30 min à partir de la gare Beijing Sud. Les concessions de Tianjin furent louées à des puissances étrangères, de 1860 aux années 1940, de par les traités de Pékin et de Tianjin, à l’issue de la Deuxième guerre de l’opium. Les huit kilomètres de concessions, sur les rives du Haihe, ont une histoire parallèle à celles de Légations installées à Pékin. La promenade commentée part des sièges des anciennes institutions françaises et britanniques, passe par d'imposantes banques internationales, pour découvrir un patrimoine architectural étonnant, et qui a partiellement survécu aux guerres et aux tremblements de terre. On longe une caserne française, une pâtisserie allemande, une église et une synagogue, un collège anglais et un terrain de sport, et de belles demeures particulières qui évoquent un art de vivre privilégié. Visite privée de 10 personnes au plus, au départ de Tianjin: RMB 3000. Visite pour des individuels les samedis 15 mai et 19 juin après-midi, au départ de Tianjin, RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Tianjin : Le dernier empereur, et le jardin français (environ 7 km, en 4h00): Puyi, le dernier empereur de Chine s’est réfugié dans la concession nippone de Tianjin de 1924 à 1931, après son expulsion de la Cité Interdite de Pékin. Pour retrouver ses traces, on parcourt une partie des concessions japonaise et française, en partant de la Cathédrale Saint-Joseph, en visitant le Jingyuan, une villa de style espagnol où Puyi résida trois ans, pour finir dans l’ancien Jardin français. Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 3000 (réduit à RMB 1500 si combinée à une visite privée "Tianjin L'histoire des concessions" organisée la veille). Visite pour des individuels les dimanches 16 mai et 20 juin, le matin, au départ de Tianjin, RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans (réduits à RMB 150 pour les participants de la visite "Tianjin L'histoire des concessions" organisée la veille), inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Shenyang : Nurhachi, et les racines de la dynastie Qing (un samedi après-midi): Aisin Gioro Nurhachi fut l’unificateur des Mandchous, et le fondateur du système des bannières. Il établit sa capitale à Mukden, aujourd’hui appelée Shenyang. Cette ville est située à 700 km au nord-est de Pékin. On s’y rend en 3h30 à partir de la gare Beijing Chaoyang. On y visite la Cité Interdite de Shenyang, un étonnant palais où l’on perçoit à quel point Nurhachi avait sinisé son peuple, pour le préparer au gouvernement de l’Empire chinois, pourtant on y ressent aussi les spécificités culturelles des Mandchous. C’est également à Shenyang que se trouvent les mausolées de Nurhachi et de son huitième fils, celui qui a proclamé la dynastie Qing. Visite privée de 10 personnes au plus, au départ de Shenyang: RMB 3000, entrées incluses. Visite pour des individuels les samedis jj mm après-midi, au départ de Shenyang, RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans, entrées incluses, inscriptions au plus tard 10 jours avant.

  • Shenyang : Les frasques de la République de Chine, et les héros de la résistance anti-japonaise (un dimanche matin) : Présentation en préparation. Visite privée de 10 personnes au plus: RMB 3000, entrée incluse, réduit à RMB 1500 si combinée à une visite privée "Shenyang Nurhachi, et les racines de la dynastie Qing" organisée la veille. Visite pour des individuels les dimanches jj mm, le matin, au départ de Shenyang, RMB 350 / adulte, RMB 200 / moins de 18 ans (réduits à RMB 150 pour les participants de la visite "Shenyang Nurhachi et les racines de la dynastie Qing" organisée la veille), inscriptions au plus tard 10 jours avant.

Visites commentées par Rémi Anicotte qui travaille en Chine depuis 1994, et a publié le roman Bouddha reste de marbre, et le recueil de traductions Fragments choisis de manuscrits chinois exhumés.

IMG_20160807_160753.jpg
Yiheyuan 2.jpg
1572751892948.jpg
IMG_20200607_112258.jpg
个人微信二维码.png

contact

Votre message a été envoyé. Merci de votre confiance.ns les plus brefs délais.

Mise à jour le 5 mai 2021